AADIPA -News -Délibération du jury 2017

News

architectural heritage
Le 22 juin 2017

Délibération du jury 2017

Barcelone, le 14 juin 2017

Sont réunis au siège du Collège des architectes de Catalogne à Barcelone (Plaza Nova, 5) les membres suivants des jurys des quatre catégories du Prix européen d’intervention sur le patrimoine architectural AADIPA :

Catégorie A (Intervention sur le patrimoine construit)
Inês Vieira da Silva. Architecte. Portugal
Ignacio Pedrosa. Architecte. Espagne
Marc Aureli Santos. Architecte. Espagne

Catégorie B (Espaces extérieurs)
Ian Mcknight. Architecte. Royaume-Uni
Celestino García Braña. Architecte. Espagne
Pere Buil. Architecte. Espagne

Catégorie C (Planification urbanistique)
Alessandro Alì. Architecte. Italie    
Carles Enrich. Architecte. Espagne
Cristina Mata. Architecte. Espagne

Catégorie D (Divulgation)
Carsten Hanssen. Architecte. Pays-Bas
Fernando Cobos. Architecte. Espagne
Montserrat Villaverde. Historienne. Espagne
 

CONSIDÉRATIONS PRÉALABLES
Tout au long du mois de mai, les membres du jury ont étudié, évalué et analysé la documentation relative aux 189 candidatures présentées (124 pour la catégorie A, 35 pour la B, 11 pour la C et 19 pour la D), conformément aux critères fixés par les normes du Prix. 

Sur base de cette première évaluation ont été sélectionnés les finalistes de chaque catégorie, dont les lauréats seront proclamés aujourd’hui. Les finalistes sont les projets qui ont obtenu la note la plus élevée conformément aux critères et points fixés par les normes applicables à chaque catégorie. Le classement de cette première évaluation ne détermine pas le vainqueur. 

Pour les catégories B, C et D du Prix, conformément aux normes, le nombre de finalistes a été de 4 projets (y compris le lauréat). Pour la catégorie A, vu le taux de participation élevé, la qualité des projets et la diversité d’opinions concernant les critères d’évaluation, il a été décidé d’inclure un total de 6 projets finalistes.


FINALISTES
Pour la catégorie A (Intervention sur le patrimoine construit), les projets finalistes émanant des évaluations réalisées sont les suivants : 
064A. Convento das Bernardas Conversion (Eduardo Souto Moura)
106A. Cooking School in a former Slaughterhouse (Sol89)
032A. Restoration of the Palace and gardens of San Telmo Presidential Seat of the Government of Andalusia . (Guillermo Vázquez Consuegra)
068A. Restauration of `Pi des Català` Tower. XVIII (Marià Castellò, Arquitecte)
095A. Santa Maria de Vilanova de la Barca ( AleaOlea architecture & landscape)
076A. Skjern River Pump Stations (Johansen Skovsted Arkitekter)

Après avoir analysé les 124 projets de la catégorie, le jury constate que la qualité de l’ensemble des projets est élevée et que les propositions présentent des niveaux d’échelle, de difficulté, d’ambition et de sensibilité très variés. Certaines d’entre elles sont caractérisées par leur objectif clair de récupérer le patrimoine de manière précise et fidèle. À cet égard, le jury propose, dans le cadre des futures éditions, d’envisager une catégorie spéciale relative à la restauration architecturale.

Pour la catégorie B (Espaces extérieurs), sur base des évaluations réalisées par les différents membres du jury, les projets suivants ont été sélectionnés en tant que finalistes : 
033B. Caramoniña allotments (Abalo Alonso Arquitectos)
027B. Restoration of the irrigation system at the thermal orchards in Caldes de Montbui (Cíclica + Cavaa)
009B. Pedra da Ra Lookout point (Carlos Seoane)
017B. The king Little Path (Luis Machuca Santa Cruz)

Le jury tient avant tout à mentionner le haut niveau de la plupart des travaux présentés ainsi que les efforts réalisés par les candidats en vue d’aborder des paysages d’une grande valeur patrimoniale. Il souligne par ailleurs que la plupart des projets reflètent des conditions et des attitudes communes qui sont caractéristiques de la situation de l’Europe au cours des dernières années.   

Pour la catégorie C (Planification urbanistique), les projets finalistes sont les suivants :
001C. The Special Plan for heritage protection of the Old Village of Sant Andreu del Palomar (Joan Casadevall Serra)
002C. Cultural Termites ( Aleksandra Ajzenhamer / Vito Boševski)
003C. Master Plan of the Hospital Real (Javier Gallego Roca Architect)
004C. Programmatic and Urban Study for the Citroen Building (MSA / Wessel De Jonge)

Le jury a valorisé le niveau élevé des projets présentés, leur diversité d’intervention, leur documentation graphique ainsi que la variété des échelles utilisées. 
Deux types de propositions ont été mises en relief : les projets centrés sur la planification urbanistique dont la mise en place requiert une réglementation et une planification dans le temps ; et les projets centrés sur des études typologiques exhaustives relatives à des bâtiments complexes de différentes époques. Cette diversité enrichit la catégorie et propose un vaste éventail d’instruments de planification pour intervenir sur le patrimoine.

Pour la catégorie D (Divulgation), les travaux finalistes sont les suivants :
017D. VerSus: Lessons from Vernacular Heritage to Sustainable Architecture (ESG/ Escola Superior Gallaecia and Partners. Coordinator Mariana Correia)
011D. Glèises en Encurnanclinc de la Vall d’Aran (Josep Lluís i Ginovart)
010D. A Strategy of Spreading. New Museum of the “Peral” Submarine. (José Manuel Chacón Bulnes / Juan Ignacio Chacón Bulnes / Diego Quevedo Carmona)
014D. The dissemination of Casa Museo Amatller to the visitors (Fundación Privada Instituto Amatller de Arte Hispánico)


Le jury manifeste que, dans l’ensemble, la qualité des projets est bonne et que les travaux présentés illustrent bien la diversité des approches de la diffusion du patrimoine, des différentes échelles –physiques et économiques– et des différents domaines géographiques –locaux et internationaux. Il souligne également l’importance d’une bonne visibilité sur Internet et sur les réseaux sociaux à travers différents formats.

LAURÉATS
Une fois la sélection des finalistes précitée revue et réétudiée à la loupe, le jury décide quel est le lauréat de chacune des quatre catégories du Prix. Les membres des jurys de chaque catégorie rendent le verdict suivant :

Pour la catégorie A, le jury a décidé que le lauréat est le projet : 
064A. Convento das Bernardas Conversion (Eduardo Souto Moura)
Parmi les six finalistes, le jury décide de décerner le prix au projet de conversion du Couvent de las Bernardas, à Tavira, d’Eduardo Souto de Moura. Le jury a particulièrement valorisé la difficulté d’obtenir une qualité architecturale élevée dans le cadre d’une promotion du secteur privé sans porter préjudice aux propriétés architecturales et patrimoniales du couvent, transformé en complexe résidentiel de logements touristiques. 

Pour la catégorie A, le jury décide de décerner une mention spéciale au projet : 
068A. Restauration of `Pi des Català` Tower. XVIII (Marià Castellò Arquitecte)
Pour la précision de l’intervention, pour sa simplicité et son efficacité. Le jury tient ainsi à récompenser des interventions sur le patrimoine réalisées à plus petite échelle afin d’équilibrer le prix le plus possible. 

Pour la catégorie B, le jury a décidé que le lauréat est le projet :  
033B. Caramoniña allotments (Abalo Alonso Arquitectos)
Parmi l’ensemble des projets finalistes, le jury a opté pour une attitude sensible aux environnements liés au paysage, qu’il soit naturel ou productif. Une intervention qui valorise et protège un patrimoine social, le paysage productif. Une proposition qui émane de la manipulation habile, subtile et cohérente d’une poignée d’éléments, afin de concevoir magistralement un endroit et de trouver de nouvelles voies qui permettent de le rendre actif et de lui conférer une identité à la fois nouvelle et ancienne. 

Pour la catégorie C, le jury a décidé que le lauréat est le projet :  
001C. The Special Plan for heritage protection of the Old Village of Sant Andreu del Palomar (Joan Casadevall Serra)
Le jury a opté en faveur de ce projet en tant que lauréat de la catégorie C notamment en raison de son approche du quartier selon la perspective historique et sociale et, plus concrètement, en raison de sa sensibilité par rapport à la demande des voisins. Il souligne la valeur du document en tant qu’instrument de planification d’ordre technique et exécutif permettant d’intervenir sur un centre historique en tenant compte de la structure morphologique du quartier, de ses espaces verts, de la diversité typologique et de la configuration de la rue à partir des façades. Le jury signale également que l’analyse typologique renforce les connaissances dans le cadre des interventions futures et que, par conséquent, elle élève le niveau des bâtiments protégés par rapport au plan précédent et met en valeur le patrimoine populaire des « maisons avec cour ». Enfin, le jury souligne la revendication du patrimoine naturel à travers la proposition de récupérer les cours intérieures en tant qu’espaces verts tout en maintenant leur condition domestique. 

Pour la catégorie C, le jury décide de décerner une mention spéciale au projet : 
004C. Programmatic and Urban Study for the Citroen Building (MSA / Wessel De Jonge)
Le jury considère que le projet mérite une mention spéciale parce qu’il aborde la réutilisation du patrimoine industriel et la reconnaissance de l’architecture moderne en incorporant un nouveau programme qui prône la combinaison d’utilisations et d’interventions qui dialoguent avec le bâtiment existant. Il s’agit d’un projet qui aborde la complexité de son échelle comme s’il s’agissait d’une action urbaine. Il présente par ailleurs une étude typologique intéressante qui comprend une gradation du niveau d’intervention.

Pour la catégorie D, le jury a décidé que le lauréat est le projet :  
017D. VerSus: Lessons from Vernacular Heritage to Sustainable Architecture (ESG/ Escola Superior Gallaecia and Partners. Coordinator Mariana Correia)
Le jury a primé ce projet parce qu’il allie l’étude scientifique et la revendication pratique de modes de construction qui sont réellement durables et contemporains tout en restant traditionnels et considérés comme éléments du patrimoine. Le projet VerSus, réalisé par une vaste équipe multidisciplinaire internationale très rigoureuse qui travaille réellement en réseau, se distingue particulièrement des autres en raison de la divulgation de cette architecture vernaculaire en de multiples formats et niveaux, de la sensibilisation des sociétés qui l’habitent à la communauté scientifique internationale.

Une fois les délibérations terminées, à 20h30, le présent procès-verbal est lu et approuvé à l’unanimité. Les personnes présentes sont remerciées pour leur assistance et la séance est levée.

Retour aux news

Hébergé par

col·legi arquitectes de catalunya AADIPA

Parrainé par

Ajuntament de Barcelona FYM Generaliltat de Catalunya

Personnes

rehabimed universitat politècnica de catalunya architectes du patrimoine arquia Consejo Superior de Colegios de Arquitectos de España Colegio Oficial de Arquitectos Vasconavarro Fundación Docomomo Ibérico Veredes HIC Arquitectura Tectónica Blog Fundació Mies van der Rohe CeGe